Attitude et Psychothérapie existentielle

Attitude et Psychothérapie existentielle

L’Homme est un sujet unique pris holistiquement dans le jeu permanent du contact organisme/environnement. Les formes variées de sa souffrance sont en lien permanent avec les données existentielles de finitude, de solitude, d’absurde, d’idéal de perfection, de liberté/responsabilité.
La psychothérapie existentielle se pratique dans l’espace relationnel de deux personnes face à face, engagées dans un dialogue tendant vers le « Je –Tu » bubérien. Ce cadre est un lieu sécuritaire de la mobilisation du mal-être et des processus défensifs qui l’emprisonnent.
Ainsi, par la parole, la personne est ouverte sur son existant conscientisé, ce qui l’incite à une interrogation permanente sur elle, l’autre et le monde en constante relation. Elle entreprend ce qui est en mesure de faire sens pour son existence.
Paul Tillich, dans Le courage d’être, la définit ainsi, je cite : l’attitude existentielle est une attitude d’engagement qui s’oppose à une attitude détachée et purement théorique.

Jacques Pearon


 

Noël Salathé

220px-Noël_K._Salathé


 

Irvin Yalom

Yalom

Psys-en-Lien Provence

Association loi 1901

23B quai de Rive Neuve
13007 MARSEILLE